samedi 12 janvier 2013

Sans les arbres, l'on voit mieux le paysage...

C'était là l'un des arguments -massue, sans aucun doute- énoncé dans la salle de conférence de la Maison de la culture de Rennes, cela pour convaincre du bien-fondé du remembrement. L'on était là dans les années 70.
Et bien, c'est pareil pour mes plants de tomates : sans les feuilles (qui ont roulés), on voit mieux les tomates. C'est la conséquence d'ensoleillement après inondation : les racines n'ont pas eu le temps de se remettre d'aplomb.
J'ai été au marché ce matin et j'ai constaté qu'ils les vendaient vraiment vertes les tomates. Moi, j'ai peut-être tort, mais j'attend qu'elles mûrissent (et les enfants, dans un autre lieu, de les voler).





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire